sages

Yannick Noah "fan du Barefoot"

Parce qu'un maître du Tennis, de la chanson française et de la sagesse l'a écrit et le chante...

Laissez vous impreigner par ces paroles et n'oubliez pas de vous offrir son disque:

Les Pieds-nus (Yannick Noah)

Pas de poses artificielles
Retrouver le naturel
Ici tout est permis
Comme au tout premier cri
Pas plus que nécessaire
Savoir ce qui suffit

Quand on vit les pieds nus
Rien n'a plus d'importance
Que l'instant qui s'écrit

Quand on vit les pieds nus
C'est une renaissance
A chaque pas de nos vies

Respirer sans dire un mot
Les pieds dans le ruisseau
Graver des ronds dans l'eau
Marcher sous l'ancienne loi
Qui ne laisse sous nos pas
Que l'empreinte de nos choix

Quand on vit les pieds nus
Rien n'a plus d'importance
Que l'instant qui s'écrit

Quand on vit les pieds nus
C'est une renaissance
A chaque pas de nos vies

Quand on vit les pieds nus
Chaque instant est plus intense

Quand on vit les pieds nus
On sent d'autres présences
D'autres fortes énergies

Quand on vit les pieds nus
Rien n'a plus d'importance
Que l'instant qui s'écrit

Quand on vit les pieds nus
C'est une autre existence
De celle qu'on s'est choisi

Quand on vit les pieds nus

A bientôt Yannick!

Sagesse indienne

En espérant de tout coeur que l'ensemble des acteurs de l'éducation aient accès à ce texte pour faire de nos enfants des personnes structurées et appartenant pleinement à leur environnement. 

Tatanga Mani, un indien Stoney, dans ce passage de son autobiographie, commente l'éducation qu'il a reçue chez les hommes blancs.

Oh oui je suis allé à l'école des hommes blancs, j'ai appris à lire leurs livres de classe, les journeaux et la bible.

Mais j'ai découvert à temps que celà n'était pas suffisant.

Les peuples civilisés dépendent beaucoup trop de la page imprimée.

Je me tournai vers le livre du Grand Esprit qui est l'ensemble de sa création. Vous pouvez lire une grande partie de ce livre en étudiant la nature.

Vous savez, si vous prenez tous vos livres et les étendez sous le soleil en laissant, pendant quelques temps, la pluie, la neige, et les insectes accomplir leur oeuvre, il n'en restera plus rien.

Mais le Grand esprit nous a fourni la possibilité, à vous et à moi, d'étudier à l'université de la nature les forêts, les rivières, les montagnes, et les animaux dont nous faisons partie.

Extrait de l'ouvrage "pieds nus sur la terre sacrée" éditions "denoël"

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×